• +32 (0)2 733 00 94
  • info@samilia.org

Prévention auprès des jeunes en FWB

Prévention auprès des jeunes en FWB

La Fondation Samilia mène actuellement un projet de sensibilisation à l’exploitation sexuelle auprès des jeunes en milieu scolaire, qui bénéficie du soutien de la Direction de l’Egalité des chances du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ce projet vise principalement à informer et sensibiliser mais aussi prévenir un public relativement jeune aux thématiques de la traite des êtres humains, de l’exploitation sexuelle ainsi que du loverboys. Les jeunes représentent un public cible vulnérable sur ces questions.

 Concrètement, nos interventions se déroulent sur une durée de 2 heures de cours successifs, qui peuvent être organisées par le titulaire de classe ou le professeur intéressé à exposer cette thématique. 

 Afin de s’assurer du bon déroulement de celles-ci, une rencontre préalable est organisée en présentiel ou en visio avec les titulaires ou professeurs concernés, ce qui permet d’écouter le professeur sur les besoins ou les spécificités de ses élèves en rapport avec la thématique. Dès lors qu’elle aborde un sujet en lien avec le sexe et à la prostitution, il s’agira de s’assurer que le contenu et la forme de notre présentation-échange soient adaptés aux classes envisagées.

 Dans les grandes lignes, l’intervention de Samilia est précédée d’un bref questionnaire individuel anonyme et consiste en un échange avec les élèves au moyen de plusieurs outils pédagogiques, dont

  • La projection de notre court-métrage « La Boucle »* (5min36) sur le phénomène du « Loverboy » https://youtu.be/Z6Dl35OcwW8
  • Un jeu de cartes « questions-réponses » – pour déconstruire les stéréotypes et idées reçues sur la thématique de l’exploitation sexuelle et de la prostitution
  • Un power-point de présentation et contextualisation de la thématique de la traite des êtres humains au sens large

*Cette vidéo est produite par la société belge 87 seconds, avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International et du Service de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La vidéo a également reçu le parrainage de la campagne Blue Heart de l’UNODC (Office des Nations-Unies de lutte contre la drogue et le crime). Le 10 juin 2020, Samillia s’est vue décerner, pour ce court-métrage, le Premier Prix – dans la catégorie dite des « organisations actives dans le secteur à profit social » – du concours Video Experience Day de l’AP Hogeschool Antwerpen.

D’ici fin décembre, la Fondation Samilia aura alerté 1000 élèves de la FWB aux réalités de la traite des êtres humains, en particulier de l’exploitation sexuelle aux « loverboys », qui sont les proxénètes 2.0 sévissant sur les réseaux sociaux.

Les conventions internationales assimilent la « prostitution » des personnes mineures à la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle. L’omniprésence des réseaux sociaux chez les jeunes, associée à la diffusion mainstream de contenus pornographiques en ligne et à la banalisation croissante des échanges sexuels tarifés, aboutissent toutefois à ce que de nombreux adolescents considèrent la prostitution en tant que « métier comme un autre ».
Certaines jeunes-filles mineures, tous milieux sociaux confondus, voient même la prostitution comme une activité agréable et lucrative, qui pourrait le cas échéant être exercée sans danger pour leur intégrité physique et psychique. Samilia est sollicitée par divers établissements scolaires qui s’inquiètent de la conception et des représentations erronées qu’ont leurs élèves de l’exploitation sexuelle. Un projet de sensibilisation, comprenant des outils psycho-éducatifs
conçus sur-mesure, est actuellement en cours à destination d’un millier d’élèves environ. Notre équipe intervient dans les écoles pour sensibiliser les jeunes à cette thématique et les mettre en garde contre les lourdes conséquences qu’engendre ce crime inacceptable qu’est la traite.

Des millions de victimes à travers le monde
Des milliards de bénéfices pour les trafiquants

Selon, le Global Slavery Index mondial on estime à 40,3 millions de personnes victimes de traite dans le monde .
Cela fait de cette pratique criminelle la plus rentable après le trafic d’armes et le trafic de drogue.

source: https://www.globalslaveryindex.org/2018/findings/global-findings/

Pour faire un don :

Rendez-vous sur le site de la Fondation Roi Baudouin en cliquant sur le lien ici ou ci-dessous :

Les amis de la fondation Samilia

 (déductible à partir de 40 Euros)

Laissez votre message