• +32 (0)2 733 00 94
  • info@samilia.org

Archives de l’auteur

Les artistes

Sofiane Pamart touché par le combat de Samilia

Sofiane Pamart,

Pianiste virtuose et médaille d’or du Conservatoire de Lille à 23 ans, est devenu en quelques années le musicien préféré des plus grands chanteurs du moment, dont le rappeur belge Scylla. Il a toujours navigué entre deux mondes, pianiste classique brillant, il aime jouer du Chopin, du Ravel ou du Debussy, mais il a aussi grandi en écoutant du rap, comme son groupe de copains. Et cette dualité fait justement sa force.

Pour la Fondation Samilia, dont il a été personnellement touché par le combat contre la traite des êtres humains, Sofiane Pamart a accepté exceptionnellement d’offrir un récital unique ; il ne s’agira assurément pas de rap mais d’une musique classique vibrante et inspirée.

 

José Van Dam a mis Samilia à l'honneur

José Van Dam,

accompagné de Jean-Philippe Collard-Neven et Jean-Louis Rassinfosse ont interprété leur splendide répertoire « Chansons d’Automne »

Le concert précédé d’un exposé relatif à l’importance des initiatives de prévention menées dans les pays d’origine des victimes de traite des êtres humains par la Ministre bruxelloise de l’Aide aux Personnes et des Relations Internationales.

 

Axelle Red chante pour Samilia

Axelle Red,

Artiste engagée et militante humaniste, Axelle Red a voué sa vie et son talent pour un monde plus juste et sans violence, notamment contre les violences faites aux femmes. Ce 19 avril, c’est pour nous soutenir dans la lutte contre la traite des êtres humains que notre talent national montera sur la scène du Conservatoire Royal de Bruxelles.

 

Adamo a conquis le cœur du public

Savatore Adamo,

a offert un concert exceptionnel qui a littéralement soulevé la foule de fans réunis dans un Conservatoire plein à craquer.

Pour les 10 ans de la Fondation Samilia, il fallait voir grand, et le public n’a pas été déçu.

Une décennie dignement fêtée, donc, mais aussi l’occasion aussi de rappeler la raison même de l’existence de la Fondation. Car il ne faut pas l’oublier, à l’heure actuelle, 48 millions de personnes sont encore réduites en esclavage dans le monde, et parmi elles, 5,5 millions d’enfants.

Pour soutenir Samilia, Adamo a enchaîné les tubes qui ont fait de lui un des plus grands maîtres de la chanson française, mais également les titres de son dernier album qui témoignent d’une belle sensibilité et d’une profonde humanité. Présenté par le Professeur Brotchi, Adamo a brillamment conquis le public par son immense talent et la générosité de son engagement pour la Fondation Samilia, public particulièrement touché par « Ceux qui restent » et le magnifique « Inch’Allah ». Toutes générations confondues, ils étaient très nombreux à être venus applaudir le chanteur, et par là même encourager l’équipe de la Fondation Samilia pour son travail contre la traite des êtres humains.

,

 
SOUM.C

Les sponsors

Sans qui la Fondation SAMILIA ne pourrait pas organiser ses levées de fonds et mettre en place ses projets de terrain ainsi que ses campagnes de sensibilisation.
DU FOND DU COEUR…… MERCI.

Nous remercions :

Pierre-Paul Bauchau, Manuel Buyck, Serge Hutry,  Alain Lenz,  Thibault de Witte, Thierry Speeckaert  et Arnaud van Wassenhove.

Ainsi que

 
SOUM.C

Campagne de sensibilisation ‘je dis stop’

Depuis sa création, Samilia est membre à part entière du GROUPE STOP, qui vise à lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants et qui réunit d’autres membres de la scène associative tels qu’ ECPAT Belgium, Child Focus, Plan International Belgium mais aussi le SPF Justice, SPF Affaires Etrangères, Police Judiciaire Fédérale, la Défense, la Fédération du Tourisme et FEBETRA. Nous lançons aujourd’hui la nouvelle campagne de sensibilisation « JE DIS STOP » visant au signalement de situations où l’exploitation des mineurs est clairement reconnue, même à l’étranger.

“Dans le métro, j’ai vu un homme embrasser un enfant d’environ treize ans”.

Chacun-e peut s’opposer à l’exploitation sexuelle des mineurs, même à l’étranger.Faites comme Camille, signalez sur www.jedisstop.be. #EndChildSexAbuseDay

SOUM.C

Célébration des 20 ans du Protocole de Palerme contre la traite des êtres humains

Cette année nous fêtons les 20ans du Protocole de Palerme contre la traite des êtres humains. Cet anniversaire et la journée européenne de la lutte contre la traite des êtres humains du 18 octobre 2020 sont des occasions de renouveler nos engagements et de réfléchir à notre responsabilité envers les victimes. Nos différents partenaires associatifs et institutionnel se sont associés à nous pour faire passer le message et continuer malgré cette période de crise sanitaire à redoubler d’efforts dans ce combat dédié à la défense des droits humains

#UNODC #BlueHeartCampaign #Surya #Pagasa #Payoke #EUagainstTHB

@EUHomeAffairs

SOUM.C

Agustín Eguia pour la Journée mondiale contre la traite des êtres humains

Agustin Eguia, le réalisateur de notre court-métrage « La boucle », a eu l’honneur d’être convié par les #NationsUnies, le 30 juillet, lors de la journée mondiale de la lutte contre la #traitedesêtreshumains pour évoquer les raisons de son investissement dans cette thématique. Au delà des pouvoirs institutionnels, ce combat que nous menons depuis des années est soutenu par différents milieux humanistes et artistiques.Le court-métrage « La Boucle » sera utilisé dans le cadre de notre prochaine campagne de sensibilisation à l’#exploitationsexuelle, qui reste un fléau aussi intolérable que d’actualité.Restez connecté et surtout, alertes à nos prochaines actions.Ne restons pas indifférents

https://unric.org/es/agustin-eguia-por-el-dia-mundial-contra-la-trata-de-personas

Agustin Eguia • 1erFreelance Creative / Filmmaker / MotionDear Network,Within the framework of today World Day Against Trafficking in Persons I had the privilege to be interviewed by the United Nations due to the work recently achieved for the film « La Boucle » to be released this September 2020.This is a testimony on how and why I did this film for the Samilia Foundation.I really hope the film and the campaign will bring awareness and will help fighting against Human Trafficking and its horrors.ES:https://lnkd.in/d2t_NMyEN Subtitled & Trailer:https://lnkd.in/dKVDHJB

SOUM.C

Journée européenne de la lutte contre la traite des êtres humains

Ce 18 octobre est la Journée européenne de lutte contre la Traite des Êtres Humains.Pour l’occasion, Samilia s’associe avec l’artiste Milva Ghenda autour d’une exposition dénonçant la déshumanisation et la TEH en cette période de pandémie.La COVID19 a des conséquences dramatiques les droits fondamentaux, d’autant plus pour les personnes précarisées comme les victimes de la TEH. Pour Samilia il était primordiale de collaborer avec une artiste engagée pour aborder la thématique de la traite de façon artistique et sensible. Les dates de l’exposition seront annoncées dès que les mesures sanitaires le permettront. Restez connecté ! #EUAntiTraffickingDay #traitedesêtreshumains #TEH #Samilia #MilvaGhenda #Endhumantrafficking #HumanRights

SOUM.C

Notre carte blanche parue ce 30 septembre 2020 dans La Libre

En réaction à la soudaine décision de la Ville de Bruxelles, d’interdire la prostitution sur l’ensemble de son territoire.

« Covid, prostitution et traite des êtres humains : un mélange au goût amer » #TraitedesêtresHumains

https://www.lalibre.be/debats/opinions/covid-prostitution-et-traite-des-etres-humains-un-melange-au-gout-amer-5f744e3d7b50a677fbe3c944?fbclid=IwAR3cLWntdUEAhzUiuad0w4OcydeWSEMRD6wEDA6mLW6BgtDEl-p0LeRkAmY

SOUM.C

Robert Wtterwulghe, Membre du Conseil d’Administration de la Fondation Samilia est décédé ce mercredi 23 septembre 2020

C’est avec une infinie tristesse que nous apprenons le décès de notre ami, Robert Wtterwulghe.

Membre du Conseil d’Administration de la Fondation Samilia, Robert n’avait pas hésité à mettre ses compétences et sa notoriété au service de la lutte contre la traite des êtres humains.

Personnalité forte et attachante, Robert avait le sens de la Justice chevillé au corps et n’hésitait pas à hausser le ton pour la faire respecter.

S’impliquant avec cœur dans la gouvernance de Samilia, Robert aura marqué la fondation de son empreinte, nous avions encore tant de projets à mener ensemble…

A son épouse et ses enfants, nous adressons nos très sincères condoléances.

SOUM.C

World Day against Trafficking in Persons 2020

Ce 30 juillet 2020, la Fondation Samilia en partenariat avec l’UNODC a voulu

Mettre à l’honneur les personnes en première ligne

Cette année, le thème de la Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains met à l’honneur les travailleurs de première ligne, c’est-à-dire les personnes qui sont les premières à intervenir pour mettre un terme à ce crime. Il s’agit d’hommes et de femmes qui travaillent dans différents domaines et qui permettent d’identifier, de soutenir, de conseiller et d’accompagner les victimes ou de lutter contre l’impunité des trafiquants.

Partout dans le monde, la pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’importance et le rôle des travailleurs de première ligne, tandis que les restrictions de mouvement imposées par de nombreux gouvernements pour contrer le coronavirus ont rendu leur tâche de plus en plus complexe.

À travers les récits d’intervenants de première ligne qui décrivent leur travail avec les victimes, nous souhaitons mettre en lumière leur contribution, ainsi que celle de leur institution, de leur organisation et de leur équipe à la lutte contre la traite d’êtres humains : les agents des forces de l’ordre, les travailleurs sociaux, les professionnels de la santé, le personnel des organisations non gouvernementales et bien d’autres encore, qui s’emploient partout à protéger les personnes vulnérables.

Cette journée sera l’occasion de partager des messages positifs, qui mettent en avant l’important travail réalisé par ces intervenants de première ligne, en rappelant combien leurs actions doivent être soutenues et doivent se poursuivre. Les témoignages mettront aussi l’accent sur la manière dont ces travailleurs continuent à lutter contre la traite d’êtres humains pendant la pandémie de COVID-19.

Participez à cette journée et suivez ces récits sur les réseaux sociaux ! #EndHumanTrafficking

Aperçu de cette journée :

Lors de la Journée mondiale contre la traite des personnes, des communautés de toute la Belgique se réunissent pour rendre hommage au travail des premiers intervenants dans le domaine de la traite des êtres humains. Ces personnes travaillent dans différents secteurs : identifier, soutenir, conseiller et demander justice pour les victimes de la traite, ainsi que contester l’impunité des trafiquants. Avec la crise actuelle du COVID-19, le rôle essentiel des premiers intervenants est devenu encore plus critique. Néanmoins, leur contribution est souvent négligée et méconnue. « Gagner la confiance des victimes est essentiel pour leur rendre justice et punir les auteurs », déclare Koen Geens, ministre de la Justice.

La Belgique est depuis longtemps en première ligne dans la lutte contre la traite des êtres humains. En dirigeant les efforts mondiaux par le biais des Nations Unies, la Belgique soutient la fourniture d’une assistance financière, humanitaire et juridique indispensable directement aux victimes dans les pays d’origine, de transit et de destination.

Par sa participation à la Campagne Cœur Bleu contre la traite des êtres humains, la Belgique se joint aux pays du monde entier pour envoyer un message clair. Vu les implications transnationales pour la sécurité humaine et la stabilité internationale, la solidarité avec les victimes de la traite des êtres humains est indispensable. C’est pourquoi « la traite des personnes est une menace mondiale qui nécessite une réponse globale », a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin.

Le Manneken-Pis s’engage pour mettre fin à la traite des êtres humains

À cette occasion, la figure clé du folklore bruxellois, Manneken-Pis, reçoit de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) son 1 047e costume inspiré de la Campagne Cœur Bleu. Le costume est dévoilé au grand public, à midi le 30 juillet, en présence de l’Ordre des Amis de Manneken-Pis, amis et partenaires unis dans la lutte contre la traite des êtres humains. Sont présents le gouvernement belge représenté par les ministères de la Justice et des Affaires étrangères et de la Défense, le Centre fédéral des migrations Myria, la police fédérale, les centres d’hébergement spécialisés pour les victimes PAG-ASA et Payoke, la Fondation Samila, les Panthères rouges, les Schtroumpfs, et bien d’autres.

« L’audace de Manneken-Pis est celle d’un enfant libre dans une ville libre qui ne tolère pas l’oppression. Le nouveau costume  » Blue Heart  » a sa place dans la garde-robe de notre petit bonhomme. Nous sommes particulièrement heureux d’impliquer la Ville de Bruxelles, dont il est le symbole, dans la lutte contre toutes les formes de traite et d’exploitation des êtres humains », déclare Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

Le directeur de la Division de l’analyse des politiques et des affaires publiques de l’ONUDC, M. Jean-Luc Lemahieu, déclare que « le soutien de Manneken-Pis à la lutte mondiale contre la traite des êtres humains est emblématique et envoie un message puissant. Non seulement cela montre l’engagement de la Ville de Bruxelles à déployer des efforts communs contre ce crime odieux, mais il souligne également la nécessité fondamentale de protéger les enfants, qui sont les victimes les plus vulnérables du monde ».

Ombres : les victimes ont des noms

Lors de cette journée, les ombres des victimes seront représentées sur le sol du Carrefour de l’Europe à Bruxelles. Avec cette initiative, PAG-ASA (le refuge spécialisé pour les victimes de la traite basé à Bruxelles) veut révéler symboliquement la présence de milliers de victimes exploitées en Belgique. Un QR-code permet de regarder les histoires des victimes derrière les ombres. Les employés et les bénévoles de PAG-ASA alerteront les passants pour les sensibiliser à la proximité et à la banalité du crime. « Chaque année, nous soutenons plus de 200 victimes dans leur processus de rétablissement, mais aujourd’hui, nous sommes ici spécialement pour toutes les victimes invisibles qui restent dans l’ombre. Nous espérons ouvrir les yeux des gens pour voir les victimes et nous appeler au soutien », dit Sarah De Hovre, directrice de PAG-ASA.

Cities in Blue pour dénoncer l’exploitation

Au coucher du soleil, les villes de Bruxelles, Bruges et Gand éclaireront en bleu leurs hôtels de ville et autres bâtiments emblématiques pour inciter les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les particuliers à agir. La couleur bleue fait référence au cœur bleu, le symbole international contre la traite des êtres humains, représentant la tristesse de ceux qui en sont victimes tout en nous rappelant la froideur de ceux qui achètent et vendent des êtres humains.

Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants

La traite des personnes est un crime grave et une violation des droits de l’homme. Chaque année, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants tombent aux mains de trafiquants dans leur pays ou à l’étranger. Tous les États sont affectés par la traite d’êtres humains, soit en tant que pays d’origine, soit de transit ou de destination des victimes. L’Office des Nations Unies pour la lutte contre la Drogue et le Crime (ONUDC), garant de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et protocoles s’y rapportant, aide les États dans leurs efforts de mise en œuvre du Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes.

Le Protocole visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants, a été adopté par la résolution A/RES/55/25 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Il constitue le premier instrument juridique international comprenant une définition consensuelle de la traite des êtres humains. L’objectif de cette définition est de faciliter les convergences des approches nationales pour établir des infractions pénales qui permettraient une coopération internationale efficace dans la poursuite des affaires de traite de personnes. Le Protocole a également pour but de protéger et assister les victimes de la traite des personnes dans le respect de leurs droits fondamentaux.

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 30 juillet « Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains » dans sa résolution A/RES/68/192.

SOUM.C

Prix de la Démocratie et des droits de l’homme

La Fondation Samilia a eu l’honneur de se voir décerner le Prix de la Démocratie et des droits de l’homme du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.


Le Parlement a souhaité : « Rendre hommage à la Fondation Samilia pour avoir accordé à cette problématique un regard innovant et lui avoir consacré une approche multidisciplinaire, mais aussi multidimensionnelle. La Fondation Samilia agit sur le terrain pour alerter les victimes potentielles face à la traite, quelle qu’en soit la forme, qui touche les populations les plus vulnérables pour les exploiter. ».[1]

Philippe Courard – Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

[1] Pfw.be/infos pratiques/communiqué de presse, Dec 2018.



SOUM.C